Home / CHRONIQUES / AKROMA – APOCALYPSE (REQUIEM) (Fantai’Zic)

AKROMA – APOCALYPSE (REQUIEM) (Fantai’Zic)

Akroma est un groupe de Metal Extrême Symphonique formé en 2003. Après un premier opus, « Sept » sorti en 2006 qui traitait des sept pêchés capitaux, le groupe récidive en 2009 avec « Seth », et les 10 plaies d’Egypte, puis en 2014 sort l’album « La Cène » ayant pour sujet les 12 apôtres, aujourd’hui le groupe est de nouveau dans les bacs après 3 ans de travail avec « Apocalypse (Requiem) », un recueil basé sur l’ultime chapitre biblique : L’Apocalypse de Saint Jean.

Pour ce nouvel album, le line-up se compose de Alain « Bob » Germonville (paroles, concept et chant), Matthieu Morand (Elvaron, La Horde, Symakya ; musique, concept, guitares, orchestrations), Laura Kimpe (chant latin), Pierre-Yves Martin (basse) et Dirk Verbeuren (Megadeth, batterie). Et pour terminer de Shuguang Li (Elvaron) qui est invité au piano sur l’album.

Du coté de la production c’est le label Fantai’Zic qui s’en est chargé. Dirk Verbeuren a lui enregistré la batterie de son coté au Die Crawling studio à Los Angeles.

Comme vous pouvez le constater, Akroma a la particularité de construire son œuvre sur le thème des livres bibliques et il en est de même pour les six titres que nous offre ce nouvel effort.

Les premières secondes de « Kyrie », nous font comprendre que le savoir faire symphonique du groupe est toujours bien présent. Alain et Laura se livre à une joute vocale des plus acharnée. Les riffs sont nerveux, la mélodie est des plus chaleureuse et et du coté de la batterie les blasts sont tout simplement énormes. On ne baisse pas en intensité avec « Offertorium ». Les changement de tempo sont incessants, la batterie et les autres instruments sont à leur place. « Sanctus » poursuit l’écoute et reste dans la même veine avec une symphonie bien travaillée et les voix criardes à vous couper le souffle tentent d’approcher celle de Dani de Cradle Of Filth. «  Agnus Dei » propose des passages plus calme qui viennent adoucir la violence qui se dégage des paroles et sur «  Lux Aeterna » c’est un peu la même chose, deux force s’opposent, la voix de Laura vient adoucir le morceau avant que Alain apporte de belle manière son scream hargneux. L’album se referme sur le sublime « In Paradisum » qui donne une dimension gigantesque pour clore cet opus. Cette fois le chant death est plus prédominant, les arrangements sont profonds, les rythmes s’emballent puis se posent sur une partie atmosphérique où s’invite le piano sur la douce voix lyrique de Laura avant une montée en puissance pour un final apocalyptique.

Avec ce nouvel album Akroma atteint le sommet de son œuvre musicale en continuant d’explorer de nouvelles pistes. « Apocalypse (Requiem) » est un chef d’œuvre captivant du premier au dernier titre tant la construction de ce méfait est parfait à tout point de vue. Akroma se donne les moyens de ses ambitions et nous vous invitons vivement à découvrir la créativité française au travers de ce nouvel album « Apocalypse (Requiem) », qui est un chef d’œuvre qui mérite toutes vos attentions.

>Site Internet : Akroma<

>Page Facebook : Akroma<

Tracklist de Apocalypse (Requiem) :

01. Kyrie
02. Offertorium
03. Sanctus
04. Agnus Dei
05. Lux Aeterna
06. In Paradisum

*****************

Membres du groupe :

Alain « Bob » Germonville : chant
Matthieu Morand : guitare, orchestrations
Laura Kimpe : chant
Pierre-Yves Martin : basse
Dirk Verbeuren : batterie

Check Also

ALESTORM – No Grave But The Sea

Ahoy ! Tout juste après la sortie du dernier volet de Pirates des Caraïbes au ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close