Home / LIVE REPORTS / BENIGHTED + SVART CROWN + WILD au Petit Bain (Paris)

BENIGHTED + SVART CROWN + WILD au Petit Bain (Paris)

Ne vous y trompez pas, si les noms des trois groupes qui se produisaient ce jeudi 23 février au Petit Bain (Paris) sonnent bien anglais, c’est une affiche 100 % française que nous proposait Garmonbozia. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces groupes n’ont rien à envier à leurs homologues anglo-saxons. Une soirée qui a comblé les amateurs du genre, sortis du Petit Bain lessivés et avec quelques bleus en supplément, signes d’un concert de Trash Metal réussi.

La soirée commence très fort avec le groupe WILD, ou plutôt « Wake Initiated Lucid Dream » (ex-Wild Karnivor), groupe de Thrash-Death originaire du nord de la France dont la sortie du prochain opus « Purgatorius » est annoncée pour le 26 mai. Comme souvent pour le premier groupe, la salle n’est pas encore remplie mais le public déjà présent va réserver un bel accueil à WILD qui va remplir à fond sa mission de « chauffeur de salle ». Communication du chanteur avec le public, énergie folle du guitariste, reprise de Gojira avec James Kano de Hectic Patterns, tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette première demi-heure une excellente mise en bouche avec un groupe dont on suivra attentivement la sortie du prochain album.

Set list W.I.L.D. : ? – Truck – Painful Past – ? – Lizard Skin (Gojira cover feat James Kano from Hectic Patterns) – Wake Initiated Lucid Dream

Place maintenant à Svart Crown, que j’ai déjà eu le plaisir de voir sur scène au Nantes Metal Fest en décembre. Le groupe, de retour en France après une tournée aux Etats-Unis avec Incantation et Marduk, vient de signer chez Century Media pour le prochain album. Une valeur montante du Blackened Death Metal à suivre absolument. C’est sombre, puissant, rapide et violent. La fosse du Petit Bain entre en ébullition et ça commence à castagner sec. Certains titres, un peu plus calmes mais dans un registre toujours très sombre, permettent aux furieux de la fosse de reprendre leur respiration. Peu voire pas de lumière, c’est dommage pour les photographes présents mais c’est bien le seul bémol à la prestation de ce groupe à la maîtrise parfaite de la scène, moins communicant avec le public peut-être que WILD et Benighted mais musicalement c’est une grosse claque. A quand Svart Crown en tête d’affiche ?

Set list Svart Crown : In utero – Colosseum – Profane – Transsubstantiation – Khimba Rites – Until the Last Breath – Therapy of Flesh – An Eternal Descent

Dès l’arrivée de la tête d’affiche sur la scène du Petit Bain, le public, déjà bien chauffé, va basculer dans cette folie incroyable propre au brutal death. Sang, sueur, hématomes, il faut avoir le cœur bien accroché pour rester dans la fosse où la « bagarre » va faire rage pendant toute la durée du set. Benighted défend son dernier opus sorti le 17 février, « Necrobreed« , une sombre histoire de schizophrène cousant des cadavres d’animaux sur son abdomen dans le but de se construire une famille, bref un truc bien joyeux et rafraichissant ! Après le départ récent du guitariste et membre fondateur Olivier Gabriel, désormais Julien Truchan (chant) reste le seul membre d’origine du groupe. A aucun moment ce changement de line-up ne sera perceptible. Le batteur, Romain Goulon, qui n‘a rejoint le groupe qu’en 2016, est une véritable machine de guerre. Circle pits, pogos, slams et walls of death vont s’enchainer sans relâche pendant plus d’une heure de brutalité contrastant avec la bienveillance et en quelque sorte la douceur avec laquelle le chanteur va aider les slammeurs à le rejoindre sur scène avant de les prendre bien souvent par les épaules, tout sourire, sans cesser de broyer nos oreilles avec son chant hurlé ou growlé aux multiples variations. Ajoutez une set-list aux petits oignons avec 4 titres de «Necrobreed», dont la minute 24 de pure brutalité du titre éponyme, et des morceaux d’anthologie tels « Let the Blood Spill Between My Broken Teeth » « Carnivore Sublime » « Noise » « Stay Brutal  » « Asylum Cave » « Experience Your Flesh » ou « Jekyll » et vous aurez la recette d’une soirée dont les murs du Petit Bain se souviendront longtemps tant ils ont tremblé sous les assauts d’un public venu pour en découdre. Si un concert de Benighted vous prend autant aux tripes c’est en grande partie grâce au public qui délivre lui aussi une véritable performance sous les injections du frontman qui lui demande plusieurs fois de foutre le bordel. Injonction inutile tant ce public n’a pas besoin qu’on le lui rappelle !

Set list Benighted : Reptilian – Reeks of Darkened Zoopsia – Let the Blood Spill Between My Broken Teeth – Carnivore Sublime – Collapse – Slut – Versipellis – X2Y – Noise – Necrobreed – Forgive Me Father – Hostile – Stay Brutal – Asylum Cave – Experience Your Flesh —– Jekyll

Merci à Garmonbozia pour l’accréditation. Je suis sortie du Petit Bain en ayant l’impression d’être passée sous un rouleau compresseur mais avec surtout la sensation d’avoir vécu une soirée d’une rare intensité.

Cat

 

 

 

 

Check Also

METALSPHERE à La Salle de la Tour (Voisins le Bretonneux)

En ce weekend de mi-mai, c’est à la petite mais conviviale salle de la Tour ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close