Home / CHRONIQUES / DGM – The Passage

DGM – The Passage

dgm-the-passage-cover3 ans après le superbe « Momentum », le groupe de Metal Progressif italien nous revient avec ce nouveau projet intitulé « The Passage ». Ce combo espoir de la catégorie va t’il combler nos attentes ou au contraire nous décevoir ?

Épique ! Le maître mot du genre Metal Progressif est respecté de bout en bout. Aussi, nos interrogations sont vites oubliées avec « The Secret I & II », pièce en deux actes d’une incroyable beauté longue d’une quinzaine de minutes. Simon Mularoni et ses sbires nous octroient une musique d’une profondeur rarement entendue dans le genre, privilégiant, et c’est peu de le dire, la mélodie à la technicité. L’exemple le plus flagrant est le morceau (et première révélation de l’album) « Animal ». Tout y est condensé, riff imparable, technicité, émotion sur le refrain, un hymne qui pourrait faire un vrai hit single en radio, rien de moins !

En outre, l’impression est vite confirmée en jetant un œil sur le track listing, où l’on peut remarquer que les titres (mis à part « The Secret I & II ») ne dépassent rarement les 6 minutes. Telle impression de puissance et mélodie dans le genre n’a pas été entendue depuis le « Hymns For The Broken » de Evergrey. Tom Englund d’ailleurs fait une apparition sur le fabuleux (et taillé sur mesure) « Ghosts Of Insanity », qui se révèle comme la deuxième perle de « The Passage ».

DGM

Tout au long de cette heure métallique transalpine, DGM nous distille d’un excellent produit, où la faute de goût n’a aucune place. Que dire à part que ce combo est devenu avec « The Passage » un groupe de très haute volée, reléguant presque aux oubliettes un Dream Theater (maître du genre) de plus en plus inquiétant … Aussi, que dire du titre éponyme « The Passage », qui est un parfait résumé de ce chef-d’oeuvre ? Tout y est, et le tout emmené par le chant impeccable de Mark Basile. Ce dernier nous réussi le tour de force de nous émouvoir sur le magnifique (et presque trop court) « Disguise », ou encore l’incroyable « Daydreamer ».

Avec « The Passage », DGM réussi un véritable coup de maître et l’un des albums marquants de l’année 2016, tous genres métalliques confondus. Fans de Metal Progressif n’hésitez plus, voici l’un des nouveaux leaders du genre ! Bravissimo !!!

David

>(Page Internet) DGM<

>(Page Facebook) DGM<

Track List :

01. The Secret (Part I)
02. The Secret (Part II)
03. Animal
04. Ghosts Of Insanity
05. Fallen
06. The Passage
07. Disguise
08. Portrait
09. Daydreamer
10. Dogma
11. In Sorrow

Line-Up:

Simone MULARONI – Guitares
Emanuele CASALI – Claviers
Mark BASILE – Chant
Andrea ARCANGELI – Basse
Fabio COSTANTINO – Batterie

 

Check Also

ALESTORM – No Grave But The Sea

Ahoy ! Tout juste après la sortie du dernier volet de Pirates des Caraïbes au ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close