Home / LIVE REPORTS / DOPE OÜT, MOBIUS ET HARSH AU BACKSTAGE (PARIS)

DOPE OÜT, MOBIUS ET HARSH AU BACKSTAGE (PARIS)

Vendredi 10 mars 2017, au Backstage, quartier Pigalle à Paris, Dope Oüt organisait une release party pour la sortie de son nouvel opus « Scars and Stripes« , 3 ans après le premier essai « Bad Seeds ». Deux groupes aux inspirations différentes assuraient la première partie, les parisiens de HARSH et les lyonnais de MOBIUS.

La salle est loin d’être remplie lorsque HARSH entre en scène et c’est bien dommage pour ceux qui sont arrivés plus tard parce que cette toute jeune formation (le groupe a vu le jour en 2016) va délivrer un hard rock puissant et déployer une belle énergie. Le guitariste excelle dans les solos, le chanteur se donne à fond, c’est une bien belle surprise que ce premier groupe dont je ne saurais que trop vous conseiller de ne pas hésiter à faire le déplacement s’ils passent près de chez vous. Amateurs de rock, heavy, blues vous ne serez pas déçus ! Un grand bravo à ces jeunes pour leur prestation qui a réellement enthousiasmé le public présent.

Set list HARSH : Super Hero – Believe in Me – Part of Me – Friday Night – You Better Pray – Welcome The World – Heartless Princess – Harsh N’Roll

Changement total d’ambiance avec le second groupe, MOBIUS, qui a choisi le registre du progressif metal pour s’exprimer et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une réussite totale ! La chanteuse, Heli, à la voix envoûtante, va montrer ce soir toute l’étendue de ses capacités vocales, accompagnée par de talentueux musiciens. Les passages lents alternent avec des moments musclés, les mélodies ont parfois un parfum d’Orient, c’est original, très bien joué et le public est sous le charme. Amateurs de metal moderne et progressif, n’hésitez pas à vous procurer le premier opus de Mobius, « The line » et surtout courrez les voir en concert. Un sans faute pour ce groupe qui a déjà fait ses preuves sur scène et assuré les premières parties de Leprous, Stream of Passion et Trepalium entre autres.

Set list MOBIUS : Cosmopolis – Rising Mind – Interlude improvisation chant Héli – The Heresiarch – Bursting Chaos – Dark Fates -Mist of Illusions

La salle est désormais bien remplie et le public, chauffé par les deux premiers groupes, réserve un accueil chaleureux à la tête d’affiche, Dope Oüt, groupe de rock/heavy rock, venu présenter son nouvel opus « Scars and Stripes », du bon rock musclé et des chansons évoquant des « rêves de gosses, de fraternité, d’erreurs du passé et de rencontres qui ont tout changé ». Chaque titre à l’étoffe d’un tube. Au chant, Stoner, charismatique en diable, taillé pour la scène, cherchant le contact avec le public, complice avec les autres musiciens, survolté, bref LA définition du mot Rock. Quant au guitariste soliste, Crash, au look bien heavy, il ne va cesser d’enchanter nos oreilles avec ses riffs démoniaques et va montrer toute l’étendue de ses capacités, allant même jusqu’à jouer avec la guitare derrière la tête. En acoustique aussi, rien à dire, c’était parfait.

Le set va passer à une allure folle, les titres s’enchainant dans une ambiance survoltée. Un pur bonheur que cette prestation. La complicité entre les membres du groupe crève les yeux, leur bonheur d’être sur scène est palpable, musicalement ils assurent grave et ils sont bien meilleurs, énergiques et enthousiastes que certains groupes « connus » que j’ai pu voir ces derniers mois. Chapeau bas messieurs !

Set list Dope Oüt : Scars and Stripes – Again – Dive – Lady Misfits – Shooting Gun – Clan Of Bats – XS – Balls To The Wall – Nose White – Soulmate – Death Before – The Freakshow – Rappel : Blessed Revenge

Il est des concerts auxquels on se rend sans savoir ce qui nous attend, c’était le cas ce soir puisque je ne connaissais aucun des trois groupes. C’est donc une excellente surprise que ces trois formations à suivre de très près.

Un grand merci à Héli de MOBIUS pour l’accréditation pour Furieux !

Cat

 

Check Also

ANVIL C’EST ANVIL! – ANVIL à MONTRÉAL

Tout métalleux qui se respectent n’ayant pas regardé le documentaire Anvil – The Story of ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close