Home / NEWS / Dur Dabla, le metal à la bretonne

Dur Dabla, le metal à la bretonne

dur-dabla

Ils sont sept, répartis entre Morlaix et Brest (Finistère). A côté des sons hard de la batterie, des guitares et de la basse, se mêlent la flûte, l’accordéon, et un chant guttural sorti des profondeurs. Depuis 2007, DUR DABLA a sorti une demo et un EP. Le groupe s’apprête maintenant à dévoiler leur premier album : Eñvor an Avel (« la mémoire du vent » en langue bretonne). Portrait d’un groupe de furieux très inspirés.

Leur campagne de financement touche à sa fin : il ne reste plus que 3 jours (jusqu’au 11 novembre) pour ceux qui voudraient encore participer aux projets des finistériens. Lancée en octobre, leur campagne Ulule pour financer le nouvel album a rapidement été un succès : leur objectif initial de 2.400€ a atteint les 124% de réussite.

Déjà 2.871€ récoltés

L’album est donc assuré. Mais le groupe vise encore un peu plus haut : s’ils atteignent 3.000€, les contreparties envoyées aux contributeurs ne leur coûteront rien. De quoi aussi envisager un clip musical sur l’une des chansons de l’album : Ar C’hannerezed-Noz, « les lavandières de la nuit », une légende bretonne à glacer le sang.

Release-party à Lorient

Le groupe a annoncé ce lundi 7 novembre qu’une release-party est déjà prévue pour la sortie de l’album. Organisée par Ondes Noires Lorient, la soirée aura lieu le 14 janvier 2017, au bar « Le Galion » (Lorient).

En attendant, si vous ne connaissez pas encore le groupe, voici « Job and Laur« , un morceau de « Eñvor an Avel » dévoilé pour leur campagne Ulule. Peut-être qu’il vous décidera à tenter l’aventure de leurs concerts survoltés et festifs…

Check Also

MERRIMACK met en écoute un titre du nouvel album

MERRIMACK (Black Metal) vient de dévoiler « The Falsified Son » , un nouvel extrait de son ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close