Home / CHRONIQUES / Fleshgod Apocalypse – King

Fleshgod Apocalypse – King

Fleshgod-Apocalypse-KingFleshgod Apocalypse a su au fil des années s’installer parmi les grands pontes du Metal Symphonique créant ainsi l’évènement sur chacune de leurs dernières sorties. En seulement sept années d’activités discographiques, les Italiens ont imposé leur style grandi-loque ainsi que ses différents concepts.

C’est alors au sommet de sa popularité que Fleshgod Apocalypse propose son quatrième album « King », sortie du tentaculaire label Nuclear Blast.

Entièrement écrit et composé par le frontman Tommaso Riccardi appuyé de Paolo Rossi, le projet se base sur l’histoire d’un Roi, spectateur du déclin de son royaume. Un royaume dévasté par la corruption, la soif de richesse, de conquête et de la maladie rongeant peu à peu ce qu’il s’efforce d’entretenir. Une grosse production musicale portée par la fusion d’un Death Metal Technique et de vagues orchestrales dévastatrices supervisées par Francesco Ferrini. Produit par Jens Bogren (Paradise Lost, Kreator, Moonspell, Amon Amarth …), l’album surprend par l’intégration de chaque élément de l’orchestration et des instruments de nos artistes formant ainsi un tout. Un travail d’orfèvre étant l’un des gros points forts de « King ».

fleshgod-apocalypse

Brutal et grandiose à la fois, l’opus offre dans sa forme peu de répit. Une chose dans laquelle beaucoup seront aux anges quand d’autres risqueront de frôler l’overdose sous cette cascade de riffs et d’arrangements. On peut citer des morceaux comme « In Aeternum » étant un single en puissance, « Healing Through War » et sa forme très martiale, le violent « A Million Deaths » ou encore le très beau et apocalyptique « Syphilis ». La chanteuse lyrique Veronica Bordacchini fait plusieurs apparitions au sein de plusieurs morceaux de manière très distinguée permettant ainsi d’aérer certains passages à l’univers sonore très massif. Pour conclure, « King » est un très bon album à posséder de la part d’un groupe qui n’arrête jamais sa progression et ses expérimentations. Peut-être l’un des grands « Opera » Metal de l’année.

>(Page Facebook) Fleshgod Apocalypse<

>(Twitter) Fleshgod Apocalypse<

Tracklist :

01. Marche Royale
02. In Aeternum
03. Healing Through War
04. The Fool
05. Cold As Perfection
06. Mitra
07. Paramour (Die Leidenschaft Bringt Leiden)
08. And The Vulture Beholds
09. Gravity
10. A Million Deaths
11. Syphilis
12. King

*Deluxe Edition : + CD Bonus – Orchestral Version*

 

Check Also

ALESTORM – No Grave But The Sea

Ahoy ! Tout juste après la sortie du dernier volet de Pirates des Caraïbes au ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close