Home / LIVE REPORTS / PAIN au Petit Bain (paris) 27 octobre 2016

PAIN au Petit Bain (paris) 27 octobre 2016

PAIN, groupe suédois créé en 1996 par Peter Tägtgren (du groupe de death metal melodique Hypocrisy) dans l’idée de fusionner metal et influences techno, ne devait être au départ qu’un simple « passe-temps ». 20 ans et 8 albums plus tard, le groupe est toujours là et connaît un franc succès. La tournée de promo du 8ème opus « Coming Home » passait par Paris, le jeudi 27 octobre, au Petit Bain, avec pas moins de 3 groupes en première partie.

La soirée commence avec les groupes de hard rock suédois BILLION DOLLAR BABIES et DYNAZTY qui vont chauffer la salle avec un hard rock « classique », un poil FM. Bonne humeur, énergie, proximité avec le public, tous les ingrédients sont réunis pour un bon début de soirée et l’ambiance décolle rapidement dans un Petit Bain plein à craquer.

Setlist Billion Dollar Babies : I want to see you burn – Junkies Ball – The Game – President Payne – One – Everyone’s in Love with a Chemical God

Setlist Dynazty : The Human Paradox – The Northern End – Raise your Hands – Incarnation – Titanic Mass – Starlight

Changement d’ambiance avec le 3e groupe, THE VISION BLEAK, venu d’Allemagne, dont le 6e opus, « The Unknown » est sorti en juin 2016. Du métal gothique, surnommé « horror metal » par le groupe. Ambiance théâtrale et sombre, voix caverneuse, le groupe détonne un peu ce soir. Impossible de ne pas penser à Rammstein. Difficile de parler objectivement de ce groupe que je ne connaissais pas du tout. J’avoue être restée insensible à leur prestation. Les titres s’enchaînent et se ressemblent trop à mon goût. Mais dans la fosse, ça headbangue et ça se bouscule, le public semble conquis, c’est l’essentiel.

Setlist The Vision Bleak : From Wolf To Peacock – The Night Of The Living Dead – Carpathia – The Kindred of the Sunset – Into the Unknown – Descend Into Maelstrom – Kutulu! – Wolfmoon – By our Brotherhood With Seth

C’est enfin l’arrivée sur scène de la tête d’affiche. Trois groupes en première partie, c’est un peu trop peut-être. PAIN démarre très fort avec « Designed to piss you off » tiré du dernier opus « Coming Home« . Groupe et public sont à fond dès la première minute. Ça headbangue et se bouscule à tout va dans la fosse. Peter Tägtgren porte une camisole de force aux lanières détachées. Le ton est donné et le rythme va rester soutenu jusqu’au bout avec juste quelques « pauses » toutes relatives lorsque la guitare acoustique va remplacer l’électrique sur « Coming home » et « Starseed » notamment. Quelques surprises comme l’apparition comique de la marionnette de Joakim Brodén de SABATON issue du clip sur le « tubesque » « Call me » et le passage sur scène d’un homme en camisole qu’un infirmier vient chercher sur « It’s only them ». On ne s’ennuie pas une seule minute. Aucun temps mort. Les musiciens sont à fond et le public se bouscule, slam, headbangue sans relâche. Un concert de haut niveau pour un groupe trop à l’étroit sur la scène du Petit Bain.

Un regret, la difficulté de prendre des photos dignes de ce nom au Petit Bain (scène trop basse, condensation en raison de la chaleur et éclairage vraiment difficile).

Merci à Access Live pour l’accréditation.

Cat

Setlist Pain : Designed to Piss You Off – Suicide Machine – The Great Pretender – A Wannabe – Zombie Slam – Monkey Business – End of the Line – It’s Only Them – Pain in the Ass I’m Going In – Coming Home – Black Knight Satellite – Call Me – Starseed – Dirty Woman — Rappels: Same Old Song – Shut your mouth

 

Check Also

METALSPHERE à La Salle de la Tour (Voisins le Bretonneux)

En ce weekend de mi-mai, c’est à la petite mais conviviale salle de la Tour ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close