Home / LE MAG / Le récap de la rédac : Tara

Le récap de la rédac : Tara

Deux fois par semaine jusqu’à la fin de l’année, vous retrouverez le Top 5 des albums 2016 d’un rédacteur de Furieux.

Le top 5 de Tara :

1. Jömsviking – AMON AMARTH

25 mars 2016

Le concept album de nos amis nordistes a fait mouche. D’emblée, on plonge dans l’histoire de ce guerrier, exilé après avoir commis un crime au sein de son clan. Amon Amarth a réussi le pari de raconter une histoire sans que les morceaux ne se ressemblent tous. Du très lourd pour « First Kill », de l’émotion pour « One Thousand Burning Arrows », et bien sûr du très festif pour un nouvel hymne à la bière : « Raise Your Horns ».

2. No One Can Save You From Yourself – WALLS OF JERICHO

25 mars 2016

Les américains de Détroit auront attendu 8 ans depuis le mythique « The American Dream ». Mais, amis agités du pogo, le résultat en vaut la peine ! Du hardcore old-school bien bourrin, des breaks jouissifs, et une Candace Kusculain toujours aussi énergique et violente. A noter quand même, la petite pause « Probably Will » en chant clair, parce que ça fait du bien au bout d’un moment…

3. Arktis – IHSAHN

8 avril 2016

C’est l’OVNI de ce top 5. Ancien chanteur du groupe Emperor, Ihsahn et son âme curieuse est parti explorer le Black Metal à-travers d’autres genres. Cuivres, airs d’opéra, piano jazzy, chants clairs ou screams… En 10 ans, aucun de ses albums n’est similaire à un autre. Celui est aussi perché que son 1er, l’excellent « The Adversary ». À écouter la nuit en voiture pour se tenir éveillé… des fois, ça surprend.

4. Jumalten Aika – MOONSORROW

1er avril 2016

« L’Âge des Dieux », c’est un peu l’album qui pose Moonsorrow comme des papas du Folk Metal. Et des morceaux très longs (jusqu’à 16 minutes). Le morceau éponyme (« Jumalten Aika ») ouvre les hostilité avec des choeurs et des instruments folk, qui nous plongeraient presque dans une tribu sami au fin fond de la Finlande. Bref, on s’y croirait. A écouter inlassablement.

5. Kornôg – BELENOS

9 septembre 2016

Un peu de chauvinisme breton (« Kornôg » = ouest) pour conclure, teinté de black metal. Vu sur scène cette année, la prestation du groupe m’a donné envie d’aller plus loin, et d’écouter leur dernier album en entier. A écouter absolument si on aime les épopées musicales, ponctuées par des sons de vagues se brisant sur une plage…

Check Also

Documentaire : In Memoriam, Transmission d’un Héritage

In Memoriam, Transmission d’un héritage est un documentaire produit par Sad Hill Films et Inked ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close