Home / LIVE REPORTS / Sidilarsen au Divan du Monde (Paris)

Sidilarsen au Divan du Monde (Paris)

Le 11 octobre 2016, au Divan du Monde (Paris), les toulousains de Sidilarsen venaient conquérir la capitale qui leur a réservé un accueil bien tiède puisque la salle était loin d’être pleine. Totalement incompréhensible tant le dernier album du groupe « Dancefloor Bastards » est excellent. En tournée promo, Sidilarsen était accompagné, pour sa date parisienne, du groupe russe Severny Flot, avec lequel il va faire quelques dates en Russie au mois de novembre.

C’est donc un combo russe qui va chauffer la salle ce soir. Severny Flot va offrir un mélange de rock/metal/punk aux sonorités slaves et ça fonctionne très bien. Riffs énergiques, voix puissante, le public commence à headbanguer et la température monte déjà de quelques degrés. Le guitariste soliste est vraiment excellent. Une belle découverte et un groupe de plus à suivre !

Mais place à la tête d’affiche. Les Toulousains entrent en scène et le public réagit immédiatement et ne s’arrêtera pas jusqu’à la dernière note. Pogos, slams, wall of death, l’énergie est au rendez-vous, sur scène comme dans la fosse. De part et d’autre de la batterie, deux écrans, sur lesquels photos, dessins et paroles des chansons vont défiler, rythmant le concert. « Y a-t-il une chance de retourner la France ?« , « Nous sommes des milliards contre une élite » … les écrans ne cessent d’appuyer l’engagement de ce groupe au service de l’Humanité avec un grand H. On se prend à rêver qu’un monde plus juste pourrait exister. On sait déjà qu’avec des hommes comme ceux-là, ce serait certainement possible. Et puis on se rappelle qu’ils ne remplissent pas le Divan du Monde et on se sent très triste. Le Stade de France ce n’est pas pour demain, et pourtant, qu’il serait galvanisant de crier « frapper la terre » avec 60 000 autres personnes. Poun de Black Bomb A va rejoindre le groupe sur « Walls of Shame » et un wall of death est organisé pour « casser le mur de la honte ». « Dancefloor Bastards » vient confirmer ce que l’on pressentait à l’écoute de l’album : un titre fait pour la scène qui fait furieusement du bien. Au rappel, le public s’époumone sur « Des milliards » et les musiciens posent tour à tour leurs instruments, le laissant terminer le concert : « Nous sommes des milliards contre une élite / Impossible qu’ils nous évitent », alors que des visages anonymes défilent sur les écrans. Une fin de concert qui vous prend aux tripes. Sidilarsen est définitivement entré dans la cour des grands et n’en sortira pas.

Merci à Base productions pour l’accréditation.

Cat

Setlist : Retourner la France – Back to Basics – Spread It – A qui je nuis – Guerres à Vendre – Le Meilleur est à Venir – Walls Of Shame – Solo – Go Fast – On en veut encore – I Feel Fine – Dancefloor Bastards – Frapper la Terre – 1976 – Fluidité ——- Comme on Vibre – Des Milliards

 

 

 

Check Also

PERSEFONE + POEM + DATURHA à la Boule Noire (Paris)

Vendredi 14 avril, la très jolie salle de la Boule Noire ouvre ses portes afin ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close