Home / LIVE REPORTS / Sonata Arctica à la Machine du Moulin Rouge (Paris)

Sonata Arctica à la Machine du Moulin Rouge (Paris)

Dimanche 16 octobre, à la Machine du Moulin Rouge (Paris), Access live proposait une soirée 100 % power metal avec deux groupes venus d’Europe du Nord, Twilight Force (Suède) et Sonata Arctica (Finlande), en tournée européenne à l’occasion de la sortie de leur 9ème album « The Ninth Hour« .

Arrivée pourtant avant l’ouverture des portes, j’ai dû faire la queue (impressionnante) et me placer comme je pouvais (pas de pit photo à la Machine), mes photos sont donc plus que moyennes à mon grand regret. Mais ne perdons pas de vue l’essentiel, un public qui s’est déplacé en masse. Ce n’est malheureusement pas le cas pour tous les concerts, c’est toujours bon de voir une salle comble.

Le groupe qui assure la première partie, Twilight Force, n’a que deux albums à son actif mais une belle présence sur scène et pourrait amplement figurer en tête d’affiche. Avec un univers issu de l’heroic-fantasy et une mise en scène façon Seigneur des anneaux, c’est peu de dire qu’ils ont conquis le public. Costumes, accessoires, mise en scène, tout est fait pour créer une ambiance de conte et c’est réussi. Le chanteur a une voix impressionnante et les musiciens sont tous excellents avec, en prime, une complicité et un bonheur d’être sur scène palpables. Si vous êtes amateurs du genre, c’est un groupe à ne pas manquer assurément lorsqu’ils reviendront en France début 2017, en première partie d’ACCEPT et SABATON rien que ça !!

C’est donc une bien agréable surprise que cette première partie avec ce groupe que je ne connaissais pas pour ma part.

Setlist TWILIGHT FORCE : Battle of Arcane Might – Forest of Destiny – Enchanted Dragon of Wisdom – Riders of the Dawn – Powerwind – Flight of the Sapphire Dragon – There and Back Again – Gates of Glory – The Power of the Ancient Force

Place à Sonata Arctica, originaire de Laponie, composé actuellement de Tony Kakko (chant), Elias Viljanen (guitare), Pasi Kauppinen (basse), Henrik Klingenberg (clavier) et Tommy Portimo (batterie). Le set débute avec deux morceaux du dernier album, « Closer To An Animal et Life », dont le refrain est repris à l’unisson par un public manifestement enchanté. Je suis surprise par le claviériste qui semble totalement absent. C’est la première fois que je vois ce groupe sur scène, n’étant pas amatrice du genre. Est-il toujours comme cela ou bien pas en forme ce soir là je l’ignore. C’est juste un petit bémol parce que les autres membres du groupe vont se donner à fond.

A noter que le chanteur va demander à une demoiselle de la fosse de choisir un titre parmi 3 propositions et c’est « Tallulah » tiré de l’album « Silence » (2001) qui l’emportera.

Avec « Fullmoon », tiré du premier album « Ecliptica » (1999), dont le public connaît les paroles par cœur, la température va monter encore d’un cran dans la fosse et je vais devoir me résigner à migrer vers le fond de la salle d’où je ne verrai plus grand chose.

Au rappel, avec deux titres incontournables du groupe, « I Have a Right » tiré de l’album « Stones Grow Her Name » (2012) et « Don’t Say a Word »  de l’album « Reckoning Night » (2004), le public va littéralement se déchaîner.

Au final, un très bon concert pour les amateurs du genre.

Setlist SONATA ARCTICA : Closer to an Animal – Life – The Wolves Die Young – In Black and White – Tallulah – Fairytale – FullMoon – Among the Shooting Stars – No more silence – Abandoned, Pleased, Brainwashed, Exploited – We Are What We Are – The Power of One – I Have a Right – Don’t Say a Word

Merci à Access Live pour l’accréditation.

Check Also

Hellfest 2017, jour 3

Troisième et dernier jour du Hellfest 2017. Même si on ne tient plus debout, on voudrait que ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close