Home / CHRONIQUES / The Butcher’s Rodeo – Backstabbers (At(h)ome)

The Butcher’s Rodeo – Backstabbers (At(h)ome)

Formé en 2010, The Butcher’s Rodeo est un groupe originaire de Paris, qui fait du Hobocore. Leur son brut se rapproche de Every Time I Die ou encore Glassjaw. Mené par Vincent qui officie également dans Aqme, The Butcher’s Rodeo a sorti son album « Backstabbers » début Novembre via le label At(h)ome.

Au menu de ce concept album qui relate l’histoire d’un pirate, 12 titres aussi violent les uns que les autres. Après « Setting Sails », l’intro qui nous invite à mettre les voiles, le voyage commence avec « Little Death » sous un déluge d’agressivité maîtrisée par les guitares saturées et la voix rageuse de Vincent. Puis arrive le sauvage « Conundrum » et son refrain au chant clair suivi de « Nelson’s Folly ». « Redemption Cay » nous permet de replonger au plus profond des abysses, tandis que « HMS Hope » qui commence pourtant calmement nous entraîne dans un tourbillon tempétueux. Vient ensuite avec « The Journey » , un interlude qui nous permet de reprendre notre respiration avant de poursuivre avec « The Legacy » et son chant dédoublé entre voix clair et scream, le tout porté par une guitare omniprésente. « In The Shallows » reste dans la même veine et permet à Vincent de nous faire découvrir une bonne partie de son spectre vocal tout comme sur « Good Fuckin’ Luck » qui d’une part apporte un moment d’émotion avec son hommage aux victimes du 13 Novembre 2015 et qui d’autre part est un grand moment de débauche musicale. L’album se referme avec « The Devil Of The Wind » , un nouvel interlude suivi de « Losing Heart » qui clôture ce voyage dans une folie démentielle à nous en faire perdre la raison.

L’ensemble est furieusement efficace et il faut bien s’accrocher pour affronter cette tempête de décibels mêlant brutalité et folie dévastatrice qui ne délaisse pas pour autant les mélodies sur les refrains. Vincent, tel un bon capitaine tient la barre comme personne pour amener le navire à destination. Avec « Backstabbers », le cap du premier album est abordé avec puissance et énergie. Extrêmement bien produit, l’effort nous dévoile tout le potentiel du groupe et nous démontre que la scène française à encore de beaux jours devant elles. A mettre entre toutes les oreilles.

>(Facebook) The Butcher’s Rodeo<

Track-list :

-Setting Sails

-Little Death

-Conundrum

-Nelson’s Folly

-Redemption Cay

-HMS Hope

-The Journey

-The Legacy

-In The Shallows

-Good Fuckin’ Luck

-The Devil Of The Wind

-Losing Heart

 

 

Check Also

ALESTORM – No Grave But The Sea

Ahoy ! Tout juste après la sortie du dernier volet de Pirates des Caraïbes au ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close